Inlay-onlay : esthétique dentaire

Les Docteurs SCHMUCKLER, VANTALON, KAABAR, CORNEC et KAKICHE vous présentent l'inlay.

 

Un inlay est un bloc qui peut être soit métallique coulé, soit en résine ou en céramique (de la couleur des dents) collé dans une cavité aux parois de laquelle il s'adapte en reproduisant l'anatomie occlusale de la dent et ses rapports avec les dents voisines.

LES DIFFERENTS TYPES D’OBTURATION


    Pour obturer une cavité de carie de petite ou moyenne taille 


     Lorsque la pulpe (appelé "nerf" dans le langage commun) n'est pas atteinte, la vitalité de la dent est donc conservable, il existe trois solutions qui sont mises en oeuvre par le Chirurgien-Dentiste, au fauteuil :
    - l’obturation « grise » : l'amalgame ("plombage"), mélange d'argent, d'étain et de mercure. Dans notre cabinet, nous n’optons pas pour cette solution.
    - les obturations « blanches » :
        . la résine composite durcie avec une lampe bleue halogène. Dans notre cabinet, nous avons fait le choix d'éviter au maximum de réaliser cette solution,
        . les inlays-onlays soit en céramique soit en compo-céramique soit en métal. Dans notre cabinet, nous optons pour l’une ou l’autre de ces deux premières solutions.
    Ces trois types d'obturation sont réservés à des cavités de petite ou moyenne taille. 


    Pour obturer une cavité de carie volumineuse


   - soit nous pouvons encore conserver la vitalité de la dent, nous pouvons alors réaliser un inlay ou un onlay,
   - soit nous ne pouvons pas gader la vitalité de la dent et nous sommes obligés de dépulper ("dévitaliser") la dent pour obtenir un ancrage dans la racine et pour la couronner ensuite. Cette option, hormis son coût plus élevé, offre l'inconvénient majeur d'être plus mutilant pour la dent. 


 AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE CHAQUE TYPE D’OBTURATION


    L’amalgame (ou « plombage »)

AVANTAGES                 INCONVENIENTS
Faible coût                   Inesthétique
Longévité                     Toxicité du mercure***
                                    Fracture de la dent (matériau plus dur que la dent, retenu dans la dent par des rétentions créatrices de fêlures et de fragilité des parois de la dent)
                                    Infiltrations (n’est pas collé à la dent)


     La résine composite

AVANTAGES                   INCONVENIENTS
Faible coût                     Infiltrations*** (suite aux rétractions induites par le durcissement en bouche)
                                      Jaunissement***
                                      Usure rapide***
                                      Allergisant*, toxique*


    L’inlay-onlay en compo-céramique 


AVANTAGES                    INCONVENIENTS
Esthétique                       Coût
Solidité (cuit au four),    

Longévité  (réduction du risque de reprise carieuse)   
Collage (pas d’obligation de rétention donc pas de fêlures ou de fragilité des parois)    
Pas d’infiltrations (pas de rétraction car l’inlay est fabriqué au laboratoire grâce à une empreinte très précise)  

 
    L’inlay-onlay en métal (non-précieux ou semi-précieux)


AVANTAGES                   INCONVENIENTS
Très haute solidité         Coût

Très grande longévité    Inesthétique
Collage (pas d’obligation de rétention donc pas de fêlures ou de fragilité des parois)    
Pas d’infiltration (pas de rétraction car l’inlay est fabriqué au laboratoire grâce à une empreinte très précise)    
    

REALISATION  
        - lors de la première séance, qui dure autour de trois quart-d'heure sous une anesthésie locale, la carie est nettoyée ou l’ancienne obturation est retirée (si la dent présente une récidive de carie), un moule est fait et une obturation provisoire est mise en place. Le moule est envoyé au Technicien de laboratoire.
        - lors de la deuxième séance, quelques jours après, qui dure autour d'une heure, l'obturation provisoire est retirée et l'onlay est collé. 
    Cela est tout ! 
    

 


source : infosoins.fr et dentairemedia.info